I. position initial

II. déplacement des pièces

III. Echec et Echec et mat

IV. la partie nul

I. La position initiale


On commence toujours une partie d’échecs dans la position ci-contre. On place les Tours dans les coins, puis à coté les Cavaliers, puis les Fous. Au milieu trônent le Roi et la Dame. La Dame se place toujours sur une case de sa propre couleur. Attention, on doit toujours avoir une case blanche dans notre coin de droite.
Chessboard

II. Le déplacement des pièces


La Tour

La Tour vaut 5 points. Elle se déplace « horizontalement et verticalement » (Tout droit), mais elle ne peut aller que dans une direction. Pour capturer une pièce, elle lui prend sa place.

rookMove

Le fou

Le Fou vaut 3 points. Il se déplace en « diagonale », il peut aller en avant, en arrière et seulement dans une seule direction à fois. Il reste toujours sur des cases de la même couleur. Pour capturer une pièce, il lui prend sa place.

bishopMove

Le roi

Le Roi est la pièce la plus importante du jeu d’échecs. Il vaut 0 points car on ne le capture pas. Il peut se déplacer dans toutes les directions mais seulement d’une case. Pour capturer une pièce, il lui prend sa place.

kingMove

La dame

La Dame est la pièce la plus puissante du jeu. Elle vaut 10 points. Elle peut se déplacer à l’horizontale et à la verticale (Tout droit comme la Tour) et en diagonale (comme le Fou). Pour capturer une pièce, elle lui prend sa place.

Le cavalier

Le Cavalier vaut 3 points. Il se déplace en « L ». C’est la seule pièce qui peut franchir les cases occupées autour de lui, d’où le fait que certains préfèrent dire qu’il s’agit de « bond » plutôt que d’une marche. Il capture les pièces adverses seulement sur sa case d’arrivée.

Le Pion

Le pion vaut 1 point. Il se déplace en avançant droit devant lui, sans jamais pouvoir reculer ni franchir un case occupée. Il peut avancer d’une ou deux cases lors de son premier mouvement puis une seule case ensuite. Il capture les pièces adverses en diagonale d’une seule case.
PROMOTION : Un Pion arrivé sur la 8ème traverse (ou 1ère pour les Noirs) peut être promu en n’importe quelle pièce sauf en Roi.

III. Echec et Echec et mat


Echec

Aux échecs, le but du jeu est de capturer le Roi adverse. Ainsi, il est interdit de laisser son Roi attaqué. Lorsque c’est le cas, on dit qu’il est en « échec » comme sur le diagramme ci-contre avec le Fou Noir en b4.
Ici, les Blancs ont plusieurs coups possibles mais ils doivent absolument parer la menace des Noirs.
– Prendre la pièce qui fait échecs,
– Intercaler une pièce entre le Roi et la pièce qui donne échec
– Fuir. C’est-à-dire déplacer son Roi sur une case où aucune pièce adverse ne peut le capture

Echec et mat

L’échec et mat (ou mat) est une situation dans laquelle un roi est menacé de capture au prochain coup et pour laquelle aucune parade n’est possible. La partie prend alors fin immédiatement (le roi n’est jamais capturé effectivement) et le joueur qui inflige le mat en est déclaré vainqueur.

IV. La partie nul


Le Pat

Il y a PAT lorsqu’un camp ne peut plus jouer de coup mais qu’il n’est pas en ECHEC.
Ici, la partie est nulle, les Noirs ne peuvent jouer aucun coup et ne sont pas en Echec.

Matériel insuffisant

Lorsque les deux camps n’ont plus assez de matériel, la partie est déclarée nulle. C’est le cas s’il ne reste que les 2 Rois mais aussi s’il ne reste qu’un Fou, qu’un Cavalier et même les deux Cavaliers car il est impossible de faire échec et mat avec seulement ces pièces.

Consentement mutuel

Juste après avoir joué son coup, on a le droit de proposer match nul à son adversaire. Si celui-ci est d’accord, alors la partie se termine et les deux joueurs marquent ½ point.

Voici donc toutes les règles de base vous permettant de jouer aux échecs. Il ne reste plus qu’à apprendre les motifs tactiques, les principes d’ouvertures, les techniques des finales et plein d’autres choses encore…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *